Page d´accueil » Technologies » Mycorhize

Endomycorhize

Endospor®  | Endospor®Dry Mix

Mycorhize

Le terme «mycorhize» est formé des mots grecs mukés (champignon) et rhiza (racine). La mycorhize désigne l'association mutuellement avantageuse entre un champignon et la racine d'une plante. Dans cette symbiose, la plante fournit au champignon des hydrates de carbone essentiels à sa survie et celui-ci favorise la croissance de la plante en conduisant les nutriments du sol à la racine et en facilitant son absorption d'eau.

Comment opère la mycorhize?
Pour certaines plantes la présence de champignons mycorhiziens sur les racines est indispensable. D'autres plantes peuvent s'en passer mais se développent mieux avec ces champignons. Seules quelques espèces de plante n'ont pas besoin de cette symbiose et ne peuvent être mycorhizées. C'est le cas de la plupart des Brassicacées comme par exemple le brocoli, le chou-fleur et le chou.

Les champignons mycorhiziens explorent le sol à l'aide d'hyphes qui tiennent lieu de "racines". Ces "racines" sont extrêmement minces et s'introduisent dans toutes sortes de fissures et petites cavités dans le sol où elles atteignent des minéraux qui, sans leur concours, sont inaccessibles aux plantes. Avec l'aide des rhizobactéries, la mycorhize solubilise ces nutriments et les conduit dans le système racinaire.

La plante constitue la source de nourriture du champignon. Si cet approvisionnement diminue à cause d'un facteur extérieur, la pugnacité du champignon dans sa quête de nutriments dans le sol s'en trouve renforcée. C'est pourquoi les champignons sont si utiles lorsqu'une plante est exposée à un stress environnemental. Quelle que soit la nuisance à laquelle se trouve exposée la plante (sécheresse, chaleur, niveaux élevés de salinité, vent, feu, gel, parasites et autres pathogènes), les mycorhizes ont développé la faculté d'atténuer les effets de ces conditions défavorables. La mycorhize est un phénomène naturel dont bénéficient les plantes depuis plus de quatre cents millions d'années.

Importance de l'inoculation

Dans le passé, cette partie importante du système d'absorption de la plante n'a pratiquement pas été prise en compte par les arboriculteurs et les agriculteurs. Le rôle de la mycorhize n'a occupé qu'une place marginale dans l'enseignement dispensé dans les écoles supérieures d'agronomie et les collèges spécialisés. Les arboriculteurs et les producteurs de boutures ont négligé la prise en compte des plantes à leur état naturel. La production massive de plantes à bas prix s'est répercutée négativement sur les plantes qui sont devenues moins résistantes aux conditions naturelles défavorables après leur transplantation. Sans leur partenaire symbiotique naturel, elles sont plus fragiles et nécessitent des soins intenses.

Les plantations sont soumises à des conditions environnementales qui ne sont pas optimales. Pour les arbres et les plantes, la transplantation constitue souvent un choc généralement dû à des ressources hydriques insuffisantes dans le sol. Néanmoins, cette réaction peut aussi être provoquée par d'autres facteurs comme la chaleur, un moment défavorable choisi pour la transplantation ou un sol ingrat.

La protection naturelle assurée à la plupart des plantes cultivés dans des plateaux de germination et dans les pépinières par les microorganismes est insuffisante. Sans bactéries bénéfiques ni champignons, les plantes qui poussent sur un sol aux mécanismes biologiques déséquilibrés n'ont pas accès à de nombreux minéraux présents dans le sol. Par contre, les racines mycorhizées s'établissent plus rapidement après la transplantation et se caractérisent par une absorption plus complète des nutriments.

Différents types de mycorhizes

Il existe différents types de mycorhize. Notre entreprise fournit les champignons qui forment des endomycorhizes.

Endomycorhizes Produits
  Endospor® | Endospor®Dry Mix

Un champignon endomycorhizien forme des hyphes à l'aide desquelles il perce les parois cellulaires de la racine d'une plante. Dans l'espace entre la parois et la membrane cellulaire, le champignon endomycorhizien forme des vésicules de forme sphérique et agrandit sa superficie par une forte ramification afin d'accroître l'échange entre les minéraux et les hydrates de carbone. Cette structure explique la dénomination de «mycorhizes à arbuscules» ou AM pour désigner ces champignons (anciennement connus sous le nom «micorhize vésiculaire-arbusculaire»). En général, une racine endomycorhizée et une racine sans mycorhizes sont indiscernables à l'œil nu et ne peuvent être distinguées qu'avec l'aide d'un microscope et de techniques de coloration différentielle.

Nos produits contiennent des souches hautement sélectionnées de champignons mycorhiziens capables de former des endomycorhizes avec un large éventail d'espèces végétales. Combinés à d'autres champignons bénéfiques (Trichoderma), des bactéries bénéfiques et des biostimulants tels que les acides fulviques, des extraits solubles d'algues, de yucca et des amendements organiques, ils accélèrent la croissance des microorganismes.

Les résultats sont une meilleure survie, un taux de croissance accru et des besoins en irrigation moins importants.

Spores endomycorhiziennes produites par incubation

Les spores de champignons mycorhiziens sont produites par incubation dans un laboratoire dans des conditions stériles. Cela représente une avancée technologique importante parce que ces champignons ont été traditionnellement produites dans les racines des plantes. La production industrielle moderne en chambre d'incubation offre de nombreux avantages par rapport au système traditionnel:

1. L'inoculant est pur et ne peut avoir été contaminé par d'autres microorganismes. Ceci est particulièrement important pour le succès de cultures légumières à haute valeur ajoutée comme par exemple les cultures hydrophoniques de tomates.

2. Les spores ne s'agglomèrent pas et permettent ainsi une dispersion homogène de la préparation dans toutes les cavités d'un plateau de germination. Cela permet aux champignons d'entrer en contact avec davantage de plantes dans un bac de germination. On obtient ainsi plus de plantes déjà mycorhizées avant leur transplantation dans le champs.

3. La dilution dans l'eau et l'application sont simples: Le diamètre d'environ 80% des spores est inférieur à 100µm (0,1mm). Cette dimension facilite considérablement l'application de l'implant par pulvérisation ou irrigation.